Ne rien céder face à l’antisémitisme

Des actes odieux ouvertement antisémites se sont multipliés ces derniers jours : tag du mot « Juden » sur la vitrine d’un restaurant Bagelstein, inscription de croix gammées sur le portrait de Simone
Veil, sciage d’arbres plantés à la mémoire d’Ilan Halimi.

La FSU condamne avec la plus grande fermeté ces actes violents. Elle demande que toute la lumière soit faite sur ces agissements inacceptables et que, conformément à la loi, leurs auteurs soient sanctionnés à la hauteur de la gravité de ces actes.

L’objectif de ces ignominies est clair : plonger notre société dans un climat de haine et de division, dans lequel les personnes juives serviraient de boucs émissaires à toutes les colères et toutes les frustrations.

Dernièrement, le développement de discours complotistes dans le débat public et l’apparition de groupuscules d’extrême droite adeptes d’actions violentes en marge des manifestations ont nourri cette inquiétante recrudescence de l’antisémitisme. Celle-ci fait écho aux heures les plus sombres de notre histoire et doit être fermement combattue.

Face à ces vents mauvais, la FSU continuera à défendre l’égalité de toutes et tous pour une société enfin débarrassée de toutes les formes de racisme. Elle poursuit son engagement dans les initiatives et mobilisations pour dire non à l’antisémitisme et continuera de s’opposer aux idées d’extrême droite.

LES LILAS, 13 FÉVRIER 2019

Éliane Lancette, chargée des relations avec la presse pour la FSU.