La fuite en aveux de Castaner

Rétropédalage, toute ! En pleine effervescence médiatique et polémique, le ministre de l’Intérieur – accusé ici de «manipulation», là de «mensonge d’Etat»– est revenu vendredi midi sur les propos qu’il avait tenus sur la supposée «attaque» de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière lors du 1er Mai. «Je n’aurais pas dû utiliser ce terme», a reconnu Christophe Castaner à l’occasion d’une conférence de presse en marge d’un déplacement à Toulon. «J’entends le reproche qui m’a été fait […]. J’aurais peut-être dû reprendre les mots d’”intrusion violente”, qui me paraissent mieux adaptés», a concédé le premier flic de France, faisant référence aux termes évoqués devant lui par des responsables de l’hôpital parisien du XIIIe arrondissement. Mais, «attaque, c’est le mot qui [lui] est venu» après s’être entretenu avec le personnel soignant, «choqué» selon ses dires.

Lire la suite sur Libération